L'orientation en SEGPA

 

Lorsqu’un élève est en très grande difficulté scolaire et qu’il est évident qu’il ne pourra pas suivre en 6ème ordinaire, il est nécessaire d’établir un PPRE (BO de septembre 2006) dès le CM1 afin d’aménager sa scolarité, de réduire les objectifs d’apprentissage et aussi de commencer à préparer les parents à l’orientation qui sera proposée en CM2. En effet, la nécessité d’une telle orientation n’apparaît pas en CM2. L’élève est en échec scolaire depuis plusieurs années. Les parents ne doivent pas être prévenus au dernier moment. Ils risqueraient de refuser la proposition d’orientation.

 

En CM2, il est nécessaire de constituer un dossier pour tout élève qui a déjà une année de retard et qui relève de SEGPA. Quelle que soit la décision des parents, l’école est tenue d’envoyer ce dossier à l’IEN (en général dans le courant du mois de mars) qui fera suivre à l’Inspection Académique. Les écoles doivent donc préparer le dossier d'orientation et pour cela, appeler le psychologue scolaire avant décembre ou janvier.

 

Le dossier comprend :

 

* Le feuillet de renseignements scolaires et le LPC (livret personnel de compétences) remplis par le maître de la classe.

 

* Le PPRE (ou le PPS pour les enfants concernés par l’attribution d’un moyen de compensation).

 

* Quelques photocopies de travaux de l’élève montrant clairement ses soucis pour écrire, orthographier, rédiger et calculer…

 

* Un propos libre de l’élève, sorte de lettre dans laquelle il donne son avis sur l’orientation qu’on lui propose. Ce texte doit rester secret et remis à l’IEN dans une enveloppe fermée par l’élève lui-même.

 

* Le compte-rendu de l’examen du psychologue scolaire. Ce dernier doit être prévenu suffisamment tôt (idéalement avant fin décembre) afin qu’il puisse s’organiser pour avoir le temps de pratiquer un examen psychologique avec tous les enfants de son secteur pour lesquels une orientation en SEGPA est envisagée.

 

* La feuille de vœux des parents, dans laquelle ils choisissent d’accepter ou non l’orientation proposée et, si accord, le ou les collèges où ils souhaitent scolariser leur enfant.

 

* Le feuillet social que les parents doivent faire remplir par une assistante sociale (celle du collège de secteur généralement).

 

Ces documents sont à envoyer à l’IEN. L’inspecteur de circonscription examine les dossiers. Il peut les étudier seul ou, s’il le désire, demander à être assisté par des maîtres, des psychologues scolaires, des enseignants référents de son secteur et par le directeur d’une SEGPA. Les dossiers sont ensuite envoyés à l’Inspection Académique pour être étudiés en CDOEA (aussi appelée CDOEASD). C’est la commission départementale d'orientation de l'enseignement adapté (du second degré). L'admission en SEGPA peut être demandée à partir de l'école primaire ou du collège. Dans le cas où la famille refuse l’orientation en SEGPA en fin de CM2, l’élève rejoint une classe de 6ème ordinaire. Si l’échec est trop sévère, le collège propose une orientation en SEGPA en cours d’année ou à la suite de la 6ème. C’est pourquoi il est obligatoire de constituer le dossier malgré le refus des parents. Une fois validé, le dossier est prêt pour une entrée en SEGPA depuis le collège.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×